31.12.10

Comment faire ?


En mal de fil continu. Je travaille beaucoup - pour ne pas dire essentiellement - sur des notes, des carnets et des cahiers. Après le délire, la partie technique qui, elle, est plus longue et quand même... vachement moins marrante.

Premier coup d'essai sur mon tumblr, mes petites feuilles à carreaux qui régulièrement me manquent, voilà ce qui devait donner par la suite plus clairement les "Éphémérides". Prémices donc :

L’inconvénient avec la magie, c’est qu’on cause avec un éléphant volant quand tout à coup apparait un crocodile qui se prend pour un balai, puis il se met à pleuvoir, ce qui déclenche une avalanche de charbons en costume zorro… bref. Il faut suivre. Mais on aime.Les matins sont rudes aux pays des carnets qui gondolent… demain, ça devrait aller mieux (et pour les araignées, et pour les carnets).Oups. Pardon. J’ai glissé…Ca suffit maintant. Je sais bien que parfois ça frise le puérile mais en plus de vivre une longue agonie, pénible et sans fin, je ne vais pas non plus la raconter. “Foison” les cons, tant que nous le pouvons.
Ca commence toujours comme ça… (Carnet de note, choses en cours, brouillon.)La bouffe ? N’en parlons pas.  Ou si. Justement. Parlons-en…Peace & Frites. Je suis de retour. C’est beau d’être une fille. Pas l’ombre d’un bouton en six mois de frites quotidiennes (sauf à la St. Beurre de Cacahuète), il y a bien un dieu ou une déesse (les deux peut-être) pour rendre justice à tous ceux et celles qui en sont gracieusement pourvus depuis leur plus tendre adolescence. Et cette justice frappe toujours à la deuxième assiette.Décidément, les petits carnets à carreaux restent mon pêcher mignon, le petit plaisir et sourire du jour…Il faut que je règle son compte à mon tumblr. Le blanc, c’est bien, c’est léger mais je n’y survis que difficilement. On s’refait un look ?Un mouton noir, deux moutons noirs, trois moutons noirs, quatre mou…
Ma dernière Charmotte et Marlie : message subliminal codé… À supposer qu’il eût un réveil à un moment ou un autre :]) Je sais que je l’ai déjà dit alors je ne le dirai pas mais je le dis quand même… petits carreaux forever…Le vocabulaire de la fatigue. Sale tête en prime, merci à elle.


Puis ensuite, au lendemain de ce GA ! Vinrent des petits feuillets, avec date...



2 commentaires:

  1. J'aimais beaucoup les éphémérides. Contente qu'elle soit de retour :D

    RépondreSupprimer